Présentation de l’édition 2021

La biodiversité à l’honneur pour cette édition 2

L’observation astronomique, fil rouge de l’édition 1, cède la place à la biodiversité nocturne, un autre monde lui aussi impacté par la pollution lumineuse. C’est pourquoi une date au printemps a été choisie, saison plus propice à l’observation de la faune crépusculaire et nocturne. La nuit du 21 mai bénéficiera d’une lune à 71%. Le soleil se couchera à 21h08 avec un crépuscule à 21h45. Les amateurs d’astronomie pourront commencer une observation céleste optimale à partir de 23h28, heure de la nuit noire.

Un appel à extinction de l’éclairage public… et aussi des enseignes, bureaux et logements :

La nuit est belle ! 2021 associe davantage les privés – les habitants, mais aussi les commerçants et les entreprises –, également encouragés à éteindre leur éclairage pour une nuit encore plus belle. II s’agira d’un non-allumage du territoire pendant une nuit, les communes étant libres de participer à l’action, dans la mesure de leurs moyens techniques et financiers. A noter que le Canton de Genève a décidé d’éteindre pendant toute la nuit.

Une programmation adaptée au contexte sanitaire

Cette deuxième édition maintenue s’adapte aux contextes sanitaires français et suisse en proposant des animations locales sur le terrain en jauge réduite ou dématérialisées. Dans le cadre de cette édition spéciale biodiversité nocturne, La nuit est belle ! recense également les animations « Fête de la Nature » suisses et françaises.